• Non, le projet n'est pas abandonné, surtout qu'on est plusieurs sur le coup, qu'on arrive au bout et qu'on s'est engagé à le présenter à Vaires-sur-Marne.

    Depuis septembre, le temps me manque beaucoup en ce qui concerne les loisirs mais je me suis engagé à terminer ce projet et je m'y attelle .

    Dernier peint sur ce thème, voici une batterie française avec ces pièces de 12, les seules à pouvoir un temps soit peu rivaliser avec les Krupp des prussiens.

    L'emploi de ces canons chargés par la bouche, moins précis et moins efficace (obus à fusée explosant après préréglage de l'artilleur) face au acier Krupp dont les munitions possèdent un percuteur permettant d'arssuer au maximum l'explosion de l'obus.

    Voici donc ma représentation de l'artillerie française :

    Projet "1870"

    Projet "1870"

    Projet "1870"


    4 commentaires
  • Ce vendredi, nous avions organisé dans ma modeste demeure, une journée test afin de voir ce que la règle de Pierre Laporte avait dans le ventre et tester par la même occasion le scénario choisi pour d'éventuelles démos.

    On a, vous vous en doutez, passez une bonne journée et la règle, nous a bien plu. Elle allie une simplicité de compréhension, un rendu des techniques de combats de l'époque (et ces conséquences...) et un plaisir très fun de jeu.

    On a évidemment qulques questions à poser à l'auteur qui nous a fait l'amitié de suivre nos peregrinations sur le forum Operation Zero.

    Quelques photos de la partie test :

    Spicheren 1870 : 1°test

    Spicheren 1870 : 1°test

    Spicheren 1870 : 1°test

    Spicheren 1870 : 1°test

    Maintenant que la grande majorité des figurines sont peintes, il va falloir penser aux décors (table sans hexagones, batiments...) et sans doute à équilibrer un peu le scénario mais des pistes existent.


    2 commentaires
  • Avec une dernière unité qui termine l'armée française pour Spicheren-Forbach :

    Dragons français :

    Spicheren 1870 : fin de l'ODB français.

    Spicheren 1870 : fin de l'ODB français.

    Spicheren 1870 : fin de l'ODB français.

     

    Les dragons étaient rassemblés au sein de la 2°brigade de la division de cavalerie sous les ordres du général de Valabrègue 178 officiers et 2 272 sous-officiers et cavaliers.

    2e brigade

    • 2e régiment de dragons 501 cavaliers
    • 12e régiment de dragons 525 cavaliers

    3 commentaires
  • Quelques photos des 3 dernières unités d'infanterie françaises pour le projet "Spicheren 1870" du forum "Operation Zero". Il s'agit de deux unités d'infanterie de ligne et d'une unité de légère :

    Spicheren 1870 On termine l'infanterie française

    Spicheren 1870 On termine l'infanterie française

    Spicheren 1870 On termine l'infanterie française


    5 commentaires
  • Je n'en ai pas besoin immédiatement pour le projet "1870" mais je n'ai pas pu résister à l'idée de peindre une série de mes figs d'infanterie française comme de l'infanterie de marine.

    Ces soldats, réunis en une division (la division" bleue") vont s'illuster dans le corps d'armée du Maréchal Mac Mahon.

    Le combat de Bazeilles en est un bel exemple, cette division va résister deux jours à l'ensemble de la 2° armée bavaroise en transformant ce village en forteresse.

    D'autres unités seront aussi présentes lors du siège de Paris.

    A l'entrée en guerre, les Marsouins recoivent la capote du modèle 1867 avec quelques spécificités du corps et les épaulettes jaunes. Le panatalon est gris de fer bleuté très semblable à celui de la Garde Nationale.

    1870 : les Marsouins

    1870 : les Marsouins


    4 commentaires
  • La suite de mon armée "1870" avec une unité de chasseurs à cheval:

     

    1870 "Chasseurs à cheval français"

    1870 "Chasseurs à cheval français"

    1870 "Chasseurs à cheval français"

     

     

    Ils ont comme uniforme un dolman vert, orné de 18 tresses en laine noire et trois rangées de boutons ornés du numéro du régiment. Le pantalon est garance à fausses bottes.  

    Les chasseurs recoivent le talpack, coiffure tronconique en peau d'agneau frisée de couleur noire. La jugulaire est recouverte d'anneaux de cuivre entrelacés, en position relevée elle est fixée sur le manchon du talpack. Le talpack est orné d'un pompon orné du numéro du régiment et en grande tenue, il est surmonté d'un plumet. Un cordon en laine noire est porté sur l'épaule en grande tenue.

    Les chasseurs peuvent aussi porter le bonnet de police à visière (képi) sans ornement.

     Source : Military-photos.com


    4 commentaires
  • Voilà les deux unités d'infanterie française soclées.

    Après avoir du mettre au frigo le projet "Samourai", le forum s'est tourné vers un projet plus facile à mettre en oeuvre cette année: Guerre franco-prussienne 1870.

    Pour cela, nous avons choisi pour commencer une règle facile à mettre en oeuvre: "Braves gens" de P. Laporte. Elle est disponible à cette adresse.

    Voici les biffins, figs Magister Militum et Pendraken :

    Fantassins français 1870

    Fantassins français 1870

    Fantassins français 1870

    Et les 4 unités peintes:

    Fantassins français 1870

     


    2 commentaires
  • Le hobby n'est pas vraiment au centre de mes préocupations actuelles mais m'aide quand même à me changer les idées.

    J'ai repris, sous l'impulsion de posts "1870" sur le forum "Operation zero", la peinture de l'infanterie française .

    Quelques photos avant soclage:

    Reprise en mode mineur

    Reprise en mode mineur

     


    6 commentaires
  • J'ai fait un peu de rangement et j'essaie de "liquider" ce qui est sous-couché avant de faire un bilan et de reprendre en prioritisant... J'avais donc prépéré quelques figs de prussiens (mixte de magister militum et pendraken). Alors de deux choses l'une : soit je suis un peu "à l'ouest" question peinture pour le moment(ce qui peut arriver bien sûr  !), soit les figs sont moins sympa que les français mais j'ai eu du mal à m'en sortir avec cette unité et je ne suis pas spécialement satisfait mais bon on verra plus tard pour un autre test car ce n'est pas un projet prioritaire.

    1870 Test infanterie prussienne

     


    2 commentaires
  • Vous connaissez la suite !

    En plus comme la culotte est bouffante, elle aurait bien mérité une prime de risque !

    Je recommence l'année un peu en mode mineur. Pas beaucoup de temps, l'impression qu'on court partout et une grosse envie de "dégager" ce qui a été sous-couché parfois en dépit du bon sens.

    J'ai ainsi terminé mais pas soclé une 20-aine de lignards français 1°Empire que je ne vous montrerai pas mais je me rattrape avec mon premier régiment de zouave ( qui pourrait être identifié comme le 2°ou le 3° ou..., j'ai pas mis le numéro sur le drapeau  !)

    La main de ma soeur dans la...

     

    C'est un mélange de "Magister militum" et de "Pendraken". En effet, au contraire des 15mm où souvent on peut retrouver des attitudes différentes dans les blisters des principaux fabricants, pour le 10mm, c'est un peu plus difficile.

    Heureusement, on peut mixer ces deux marques pour l'infanterie française.

    La main de ma soeur dans la...

    Un peu déçu par le tambour de chez "Pendraken" qui ne comportait pas de gravure pour les cordes et les cercles de la caisse.

    J'ai donc travaillé "à main levée".

    La main de ma soeur dans la... 

    à bientôt !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique