• Une petite incursion dans le 15mm "French Revolution Wars" avec quelques figurines qui étaient sous-couchées depuis longtemps et que je n'arrivait pas à commencer.

    Ce sont des dragons autrichiens que je me suis autorisé à peindre en mode "Dragons de Latour".

    Dragons belges (FRW)

    Quelques explications :

    ...La paix d'Utrecht  de 1713 fait passer la souveraineté sur nos provinces de la branche espagnole à la branche habsbourgeoise des descendants de Charles-Quint. L'Autriche  s'installe pour une occupation permanente et forme un corps de Dragons des débris des régiments levés 7 ans auparavant : le Comte Charles Daun en est le colonel-commandant, le Comte de Mérode  Westerlo, le colonel-propriétaire. Ces Dragons ont belle allure, avec leur habit rouge, le tricorne noir galonné d'or, la perruque poudrée. A la mort de ce dernier, le Prince Ferdinand de Ligne devient colonel-propriétaire et leur donne cet habit vert bouteille, aux revers, collets et retroussis amarante, sous lequel ils vont s'immortaliser ...

    Au cours de la guerre de sept ans, on voit les Dragons de Ligne, sous le commandement du Colonel de Thiennes, prendre en 1757 une part particulièrement brillante à la bataille de Kollin : l'impératrice Marie-Thérèse, en souvenir de ce fait d'armes, leur attribue un étendard portant une rose bordée d'épines, avec la devise « Qui s'y frotte s'y pique ». Ce régiment prendra, au gré des différents propriétaires, les noms de Dragons de Löwenstein, de Saint-Ignon, d'Arberg...

    En 1789, il tient garnison à Mons, appartenant un instant au Duc d'Ursel, puis bientôt au Comte Maximilien de Baillet-Latour, sous le nom des « Dragons de Latour ».                      

    Entre 1792 et 1815, les Dragons de Latour (devenus Chevau-Légers en 1802 et passés au Baron de Vincent à la mort du Feld-Maréchal de Latour)  participeront à quelque 115 combats ou batailles et perdront 98 officiers et 1700 dragons.                                                                             

    En 1814 il reste encore 250 cavaliers « belges ». En 1843, l'empereur Ferdinand convie à la table de la Hofburg les quatre derniers survivants des batailles du début du siècle et en 1854, le régiment, qui n'est plus qu'une survivance historique des anciens Dragons de Latour, prend le nom de Windisch-Graetz, nom qu'il conservera jusqu'à la guerre de 1914...

    Source :https://www.clubroyaldesguides.be/fr/2015-03-27-11-41-19/historique-de-la-cavalerie

    Dragons belges (FRW)


    2 commentaires
  • Deux unité supplémentaires mais cette fois-ci, de cavalerie :

     Elle pourront représenter le 1°Rég "Leib Hussard" :

     et le régiment n°3 Brandebourg :

     ou si on fait un mix des deux, le régiment n°8 (de 2°levée) présent dans la deuxième brigade dela réserve de cavalerie du IV°Corps.

     En effet, aux 6 régiments initiaux réorganisés après 1806, on ajoutera 6 autres régiments en 1813 pour la guerre de libération.

    Ces unités seront constitués à partir de cavaliers venant de nouveaux territoires comme  Berg ou la Saxe ou par des 5°escadrons des régiments de 1°levée.


    votre commentaire
  • Deux autres unités pour le 4°corps de l'Armée du Rhin inférieur en 1815 :

     

    Le 11°Rég de ligne (avec ses bonus "cavaleri"e et "artilleri"e pour la règle "Blücher":

    Projets 2020 : Campagne 1815 "Blücher" step 2

     

     

     

    et le 15°rég (ex rég de réserve) comme il n'était pas certain qu'il avait un drapeau, je n'en ai pas mis :

    Projets 2020 : Campagne 1815 "Blücher" step 2

    On finit avec le chef de corps Friedrich Wilhelm Bülow von Dennewitz :

    Projets 2020 : Campagne 1815 "Blücher" step 2


    votre commentaire
  • Le rythme de peinture n'est pas folichon mais je peints plus quand j'ai envie plutôt que pour soutenir un réel projet.

    J'ai fini deux unités de ce IV°corps prussien de 1815 :

    Unités de Landwehr  de Neumark (2°)

    Projets 2020 : Campagne 1815 "Blücher" step 1

    Landwehr de Silésie (4°)

    Projets 2020 : Campagne 1815 "Blücher" step 1

     

     

     

     

     

     

     

    Et hors 4°corps car déjà en route depuis un certain temps, une représentation du 27°régiment d'infanterie avec une bigarrure de tenue comme je les aime :

    Projets 2020 : Campagne 1815 "Blücher" step 1

     

     

     

     

     

     

     

    Celui-ci était attaché au III°cprps et comportait le Bataillon Ersatz du Régiment d'Infanterie d'Elbe, le Bataillon étranger du Reich, le Bataillon de volontaires d'Hellwig et le 1er Bataillon Ersatz de Silésie. (source :http://centjours.mont-saint-jean.com/ )

     

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  Comme annoncé, je vais donc proposer un projet pour ce début d'année 2020.

    Ce projet, qui se déclinera autour de la règle "Blücher" et en 10mm,  ne part pas de zéro mais avec une base de figurines déjà peinte pour la campagne "Tactique" d'il y a quelques années (voir ici).

    J'ai donc fait des recherches pour savoir à quel corps d'armée pouvait déjà  se rattacher les unités déjà peintes.

    Et mon choix s'est fixé sur le IV°corps de Bulow.

    Le tableau ci-dessous représente les 4 "brigades" d'infanterie de ce corps avec leur artillerie et escadrons attachés. Comme vous voyez, certaines unités (en vert) sont déjà peintes, celles en orange sont sur l'établi et les grises sont en prévision.

    Allez, au pinceau !!

    Projets 2020 : Campagne 1815 "Blücher"

     


    votre commentaire
  • Alors que je m’apprêtais à démarrer mon cheval de métal pour prendre la route des environs de Lille, J'ai eu la surprise de me faire enlever par ma fratrie pour un W-E placé sur le signe de la dégustation et de la culture en région de Champagne.

    Encore désolé pour les organisateurs, qui apparemment ont été prévenus, de ce lapin posé à mon insu. Ceux qui me connaissent savent que ce n'est pas dans les habitudes de la maison ni des membres d'Opération Zero.


    votre commentaire
  • Hello, demain nous faisons le déplacement dans le nord de la France pour une démo 10mm de la règle "Tercios".

    N'hésitez pas à venir nous rencontrer !

    Au menu :

    Brigade fire and fury
    Longstreet
    Jakubowo (28mm)
    Lutzen(28mm)
    WWI (15mm)
    To the strongest( 15mm)
    Black seas
    Tercios 10mm
    Gasland ( x2)
    W40k (28mm)
    DBA(15mm)
    Bolt action (x2) (28mm)
    TGCM
    Jeux de société
    expo lego « le débarquement »
    Wings of war WWI ( 1/144)
    Tournoi NPOW ( napoleonic principle of war)

     


    votre commentaire
  • Je vais essayer de vider le plus possible mes palettes de figs déjà "prévues" ou sous-couchées...

    Il y aura donc normalement du "normands 28mm", du "prussien 1°empire 10mm", du "dragons autrichiens 15mm"...

    Petit aperçu :

     

    Sur l'établi  2020 partie 1

    Bon, en y réfléchissant, vu mon désistement à la journée Saga du mois de février, les normands devront attendre.

    De plus, en réfléchissant (encore ! he)pendant la peinture des prussiens, il m'est (re)venu une idée de projet pour ces figs prévue pour la règle  "Blücher": refaire un corps d'armée de la campagne de 1815.

    Il va falloir donc que je regarde quel corps pourrait le mieux "matcher" avec ce que j'ai déjà peints et aussi avec les figs que j'ai encore en stock.

     

    Suite au prochain épisode !!


    votre commentaire
  • Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler d'une de mes lectures du moment. Elle pourrait peut-être servir de modèle pour une idée de scénario ou autre car même si cette BD se concentre surtout sur l'aventure de 4-5 "gamins" pendant la première guerre mondiale, elle aborde plusieurs thématiques parfois méconnues comme le rôle (moins médiatisé) des résistants de l'époque, l'usage par les allemands de civils réquisitionnés pour travailler dans les tranchées de premières lignes, les déserteurs, la déportation...

    Voici en quelques mots le pich du tome inaugural :

    "Lucas, Lucien, Luigi et Ludwig sont quatre des pensionnaires de l’orphelinat de l’abbaye de Valencourt en Picardie. Tout le monde les surnomme les Lulus. En cet été 1914, lorsque l’instituteur est appelé comme tant d’autres sous les drapeaux, personne n’imagine que c’est pour très longtemps. Et les Lulus ne se figurent évidemment pas une seconde que la guerre va déferler sur le monde finalement rassurant qu’ils connaissent. Bientôt, le fracas de l’artillerie résonne dans le ciel d’été. Il faut partir, vite. Mais lorsque la troupe évacue l’abbaye manu militari,les Lulus, qui ont une fois de plus fait le mur, manquent à l’appel. Sans l’avoir voulu, ils se retrouvent soudain à l’arrière des lignes allemandes". (site : Bédéthèque ).

    Lecture : BD

    Cinq albums retracent donc les pérégrinations de ces enfants livrés à eux-mêmes et qui vont vivre des aventures qui sont loin d'être "calmnes".

    Trois autres albums dérivés ("Lucien" et "La perspective Luigi 1 & 2" vont plus se centrer sur un des personnages avec sa vision d'une partie de ce périple.

    En gros, une vision différente du premier conflit mondial. N'hésitez pas si la BD est dans vos centres d’intérêt.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires