•  

    Le cuirassier est le cavalier lourd de l'époque. Il porte une armure large, de 25- 30 kg, qui couvre tout le corps (torse, dos, bras, main, cuisse ) avec un casque fermé, ainsi que des hautes botes en cuir avec des éperons. Cette armure, en particulier au niveau du torse, est censé le protéger des coups d'arquebuses et de mousquets. 

    Son armement comprend normalement 2 pistolets et une épée ou rapière. Leur tache est de soutenir leur infanterie et de rompre les escadrons ennemi.

    Au cour du XVII siècle, les cuirassé, gendarmes etc..., auront tendance à perdre leur armure (donc à l'alléger) et a ne conserver qu'une protection pour le torse et le dos et un casque ouvert.

    Voilà ma version en mode "large" des deux unités supplémentaires :

    Fleurus 1622 : Les cuirassiers

    Fleurus 1622 : Les cuirassiers

     Fleurus 1622 : Les cuirassiers


    votre commentaire
  • Comme prévu, j'ai commandé le Week-end dernier quelques batiments 6mm pour notre projet commun "Fleurus 1622".

    Mon choix s'est porté sur la firme Battlescale car ma curiosité était piquée par les photos assez "motivantes" du site.

    Je peux déjà vous dire que je n'ai pas été déçu :

    • commandés le 09 septembre, les batiments ont été livrés le 14 (du même mois happy).
    • l'emballage est très "sécure".
    • La finition et les détails sont impeccables (voir photos ci-dessous).

    Commande et "Open Box" BattleScale

    Commande et "Open Box" BattleScale Commande et "Open Box" BattleScaleCommande et "Open Box" BattleScale Commande et "Open Box" BattleScale Commande et "Open Box" BattleScale

    J'attends maintenant de voir la mise en peinture.

    Quelques points de comparaison avec ce que j'ai déjà en ma possession : 

    Commande et "Open Box" BattleScale Commande et "Open Box" BattleScale

    Commande et "Open Box" BattleScale Commande et "Open Box" BattleScale

    Et avec mes figs Pendraken avec lesquelles, "Fleurus 1622" se jouera :

    Commande et "Open Box" BattleScale

    Commande et "Open Box" BattleScale


    2 commentaires
  • Chargé de faire une partie de l'armée catholique de Cordoba, voici mes interprétation de deux commandants de colonnes :

    Issembourg :

    Fleurus 1622, on continue :

    Diego de Ibera :

    Fleurus 1622, on continue :

    Et deux unités d'arquebusiers :

    Fleurus 1622, on continue :

    Fleurus 1622, on continue :

    Normalement, j’enchaîne avec des cuirassiers...

     


    votre commentaire
  • Lors de notre partie test, j'avais remplacé deux compagnies de "shooters" par des piquiers car je ne les avais pas encore peintes.

    C'est fait depuis ce début de semaine :

    Fleurus 1622 : des figs en plus...

    Fleurus 1622 : des figs en plus...

    Fleurus 1622 : des figs en plus...

    J'ai voulu que l'une des deux soit un peu plus "uniformisée" mais pas trop quand même...D'où son allure un peu plus "rouge"...

    Ok d'accord, ce n'est pas flagrant hesarcastic


    votre commentaire
  • Le temps passe et je ne vous aie pas fait le débriefing de la première partie test de notre projet "Fleurus 1622" avec la règle Tercios.

    Nous nous sommes donc retrouvés à 4 dans ma chaumière ce samedi 25 août afin d'avoir une première vie d'ensemble :

    • des troupes que nous devrions aligner.
    • de ce à quoi devrait ressembler le terrain (dimensions, cohérence avec les figs, importance de certains points).
    • des tactiques à adopter...

    Après un premier test boisson (apéritif) happy :

    Fleurus 1622 1°partie test

    Nous avons installé les troupes selon les indications trouvées dans le livret de Historic'one :

    Voici le déploiement des troupes :

    Fleurus 1622 1°partie test

    à gauche se trouve les troupes protestantes (sous les ordres de Mig et MrPoum)de Mansfeld et à droite, les catholiques (Lotharius et moi-même) de Cordoba.

    Dès l'entame de la partie, avec ma fougue légendaire, j'essaie de faire bouger la cavalerie ultra puissante de l'aile droite protestante, composée de 4 unités de cuirassiers.

    L'idée étant de la divertir avec 2-3 unités pour avec le reste de ma cavalerie, attaquer les bagages de Mansfeld (comme historiquement).

    Peine perdue, mes cavaliers se font étriller et ne doivent leur salut (éphèmère) qu'à une fuite éperdue vers le fond inoccupé de la ligne ennemie :

    Fleurus 1622 1°partie test

    La contre-offensive protestante se met en branle et l'artillerie pilonne les tercios du centre de Cordoba .

    Fleurus 1622 1°partie test

    Fleurus 1622 1°partie test

    Fleurus 1622 1°partie test

    Fleurus 1622 1°partie test

     

     

    L'attaque des tercios du centre ne se fera que trop tard pais permet quand même de "démonter" quelques unités protestantes qui auront du mal à supporter les charges et tirs des troupes catholiques bien entrainées .

    Lotharius et moi-même avons péché parfois par manque de réactivité et surtout (de ma part) de discernement dans mon plan offensif.

    Fleurus 1622 1°partie test

     

     

    Quelques unités d'infanterie comblent les trous.

    Fleurus 1622 1°partie test

    Le résultat est un bon match nul avec lequel nous nous sommes bien amusé.

    Nous avons maintenant bien le décor en tête et il nous reste quelques unités à peindre (surtout afin d'afficher plus facilement la caractéristique "large" des unités de cuirassiers protestants.

    Mes unités de cuirassiers fraîchement peinte ont bien méritées en étant alignées à l'aile droite de Cordoba!

     


    2 commentaires
  • Pour ce projet commun à certains membres fu forum"Opération zero", j'ai peints en mode ultra speed, 4 unités de cuirassiers :

     

    Projets 2018 :  Fleurus 1622 en 10mm

    Projets 2018 :  Fleurus 1622 en 10mm

    Projets 2018 :  Fleurus 1622 en 10mm

    Projets 2018 :  Fleurus 1622 en 10mm

     


    votre commentaire
  • Sur l'établi pour le moment , c'est du TYW 10 mm pour un projet "Forum" :

    Peinture 2018 : sur l'établi août 2018

    Peinture 2018 : sur l'établi août 2018

    ça sera difficile de respecter les délais because, c'est les vacances mais qui n'essaient pas...

     


    votre commentaire
  • Voilà les deux unités qui me permettent de dire que j'ai repris la peinture...

    Deux unité de Jeune Garde période post 1812:

    Tirailleurs grenadiers :

    Peinture 2018 : 10mm 1°Empire : Jeune garde

    Voltigeurs :

    Peinture 2018 : 10mm 1°Empire : Jeune garde

    Ces unités de Jeune Garde n'avait pas de drapeaux mais uniquement des fanions (dont les représentations sont assez difficiles à trouver).


    votre commentaire
  • Fin juillet, nous nous sommes retrouvés à quelques membres du forum chez Lotharius afin de se refaire une partie de Tercios.

    Basée sur la bataille du St Gothard de 1664, cette foire d'empoigne a vu l'armée ottomane remarquablement résister à l'endurance et à la combativité d'une armée européenne.

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

    Lotharius commandait les "allemands" de l'aile droite et du centre de cette armée.

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

     

    et Mig supervisait la partie française située à l'aile droite.

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

    Pour ma part, seul au commande des turcs, je devais essayer de déborder une des deux ailes pour revendiquer encore un peu plus de territoire de cette vieille Europe...happy

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

    Mon aile droite regroupant l'ensemble de la cavalerie ottomane s'est d'abord ruée sur les français de Mig (et sans préparation d'artillerie)

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

    Ce fut assez difficile pour ces nobles cavaliers car les régiments d'infanterie française tinrent remarquablement le choc des Sipahis et autres Timariots...

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

    Pendant ce temps, l'artillerie ottomane ouvrait un feu d'enfer pour entamer le centre ennemi :

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

    Lotharius décida de touner l'aile gauche turque avec ses cuirassiers :

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

    Mais les ottomans ne faiblirent pas et tinrent longtemps la dragée haute à la cavalerie autrichienne :

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

    Tercio : Ottomans pas si faibles...

    Malgré l'échec de sa cavalerie, le parti ottoman tient jusque la nuit (bien aidé par des jets de dés calamiteux de notre ami Lotharius.

    J'avoue que je suis assez fier du comportement de mes troupes et je pense déjà à une ou deux tactiques plus appropriées pour mes différentes unités.

     

     


    2 commentaires
  • Le hazard faisant simplement les choses, ma descendance m'a demandé de resortir mes figs et la règle "Tactique" à laquelle elle avait été initiée il y a quelques lustres.

    Aussitôt dit, aussitôt fait. J'ai remis en selle une plaque élaborée pour la campagne 1814 et préparé deux armées de type "Révolution française".

    Un chouette moment et beaucoup de rebondissement!

    Quelques photos :

    1794, au sud de Bruxelles...

    1794, au sud de Bruxelles...

    1794, au sud de Bruxelles...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1794, au sud de Bruxelles...

    1794, au sud de Bruxelles...

    1794, au sud de Bruxelles...


    votre commentaire