• Deux unité supplémentaires 

    Les delis (c’est-à-dire, littéralement, les «Fous». Ils devaient ce nom à leur courage extraordinaire et à leur témérité. Ils n’hésitaient pas en effet à lancer des charges d’une violence inouïe contre un ennemi souvent supérieur en nombre).

    Les Akingis(unité irrégulière de cavalerie légère, faisant office d'éclaireur ou troupe de première ligne de l'armée ottomane).

    Ottomans :cavalerie suite

    Ottomans :cavalerie suite

    Ottomans :cavalerie suite


    votre commentaire
  • Deux unités de "Tufekcis" pour continuer ce début d'armée:

    Tercios : armée ottomane (suite) :

    Tercios : armée ottomane (suite) :

     

     

     

    Tercios : armée ottomane (suite) :

    Ces unités étaient souvent rassemblées en petits détachements , presqu'en tirailleurs. Certains étaient aussi postés en garnisons.


    votre commentaire
  • Toujours dans ce début de projet, J'ai  finalisé deux unités de Sipahis, avec leur socle de commandement ainsi qu'un socle un peu plus important.

    Cavalerie ottomane

    Cavalerie ottomane

    Les sipahis pouvaient être comparer aux des chevaliers de l'Europe médiévale. Faisant partie de la cavalerie "irrégulière" de l'armée du Sultan, ils étaient en grande partie composée de nobles qui payaient là une partie de leur tribu à leur souverain.

    Cette cavalerie sera à cataloguée en +/- lourde selon les besoins (au moins une des deux).

    Le socle de commandement :

    Cavalerie ottomane

    Le socle de commandement de l'armée :

    Cavalerie ottomane

    Cavalerie ottomane

    Cela prend un peu de temps à peindre car il y a beaucoup de changements de couleurs si on veut de la diversité.


    4 commentaires
  • "En ces fraîches journées bientôt hivernales  ... nous partageons sans doute tous la même envie, nous enfermer dans une cave surchauffées mal éclairée par des néons clignotant pour nous retrouver autours d'un bon gros festival de plomb et de dés! 

    Etant donné le calendrier des conventions un peu chétif début 2017  , l'équipe du forum propose de se retrouver entre amis pour une journée de jeu et de discussions enflammées  le 18 février 2017."

    Voilà comment nous avions lancé l'idée d'une journée entre membre du forum "Opération zéro".

    Grâce à la perspicacité de Lotharius, nous avions pu avoir une salle pour pas trop cher dans la bonne ville de Braine-l'Alleud.

    Un peu d'organisation, des munitions pour le bar et nous pouvions démarrer la journée.

    Que dire à propos de celle-ci ? Nous pensons que se fut une chouette réussite et les commentaires des participants se trouvent à cette adresse avec des photos supplémentaires.

    Les tables proposées étaient les suivantes

    Normandie 44 avec Bolt Action par Havocation et Ludovic

    Iron Cross, par Wittmann et Fabrizio

    Champion Hill (Altar of freedom)par MrPoum, Lotharius et Wanzer

    Chain of Command par Lordjami et Thomas (des Compagnies d'Ordonnance)

    Blitzkrieg par Hugo (des Compagnies d'Ordonnance) 

    X-Wing par Vincent et Michaël - Démonstration

    WW2 6mm par Lancelot et Stef - Démonstration.

     

    Quelques photos de la journée :

    Opération zéro day

    Opération zéro day

    Opération zéro day

    Opération zéro day

    Opération zéro day

    Opération zéro day

    Opération zéro day

    Opération zéro day

    Opération zéro day


    1 commentaire
  • Voici ma première unité de janissaires.

    Apparemment, les ottomans se battaient plus en ordre relativement dispersé plutôt qu'en ligne quoiqu'au 17°siècle, quelques "précepteurs français arrivèrent à "discipliner" le feu de certaines unités.

    Nom francisé du principal corps de troupe de l'Empire ottoman (Yeni Ceri, "nouvelle troupe"), dont la création se situe  sous le règne du sultan Murat 1er (1362-1389).

    Le recrutement des janissaires, d'abord effectué en prélevant un prisonnier de guerre sur cinq, se fait ensuite par le système de la devchirmé, ou ramassage de jeunes enfants dans les familles chrétiennes des Balkans ; élevés en milieu turc et musulman en Anatolie, ces enfants étaient ensuite affectés à l'odjak des adjemi (littéralement, le "corps des débutants") de Gallipoli, d'où ils passent dans l'armée.

    Ce système de recrutement a duré jusqu'à la fin du 16ème siècle, époque à partir de laquelle des musulmans d'origine ont pu s'enrôler dans l'armée ; c'est aussi à ce moment que l'obligation du célibat pour les janissaires n'a plus été respectée. Le corps (odjak) des janissaires, commandé par un agha, est divisé en oda (chambrées). Le nombre des janissaires a varié de 8 000 à la fin du 14ème et au début de 15ème siècle, à 12 000 sous le règne de Süleyman le Magnifique, 26 000 à la fin du 16ème siècle, 55 000 en 1653 pour redescendre à 30 000 dans les années suivantes et remonter à 70 000 en 1700 ; il a varié de 35 000 à 65 000 jusqu'au début du 19ème siècle.

    Les janissaires ont été très liés à la confrérie des derviches bektachis. Leur action militaire, valeureuse et redoutée des Européens jusqu'à la fin du 16ème siècle, s'est doublée ensuite d'une action politique (assassinat du sultan Osman II en 1622, nombreuses révoltes au 17ème et 18ème siècles) qui avait pour cause le refus de toute modernisation de leur corps.

    C'est seulement en 1826 que le sultan Mahmut II, en utilisant la force, est parvenu à réduire et à supprimer le corps des janissaires et à créer une armée de type moderne. (infos tirées de ce site.

     

     

     


    2 commentaires
  • Un des projets prévus pour 2017 sera de peindre une armée

    ottomane pour la règle Tercios.

    Nouveau projet 10 mm

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'avais déjà peint 2- 3 socles pour une démo à Vaires sur Marne mais pour une armée catholique ( voir cet article et celui-ci) :

    J'attaque maintenant les représentants de la Sublime Porte et même si la documentation n'est pas extrêmement facile à trouver, je furète à droite et gauche et je commence à avoir quelques liens intéressants. 

    Un petit socle de commandement pour commencer ?

    Nouveau projet 10 mm

     

     


    3 commentaires
  • Toujours en mode "déstockage", je me suis fait deux unités d'infanterie légère période 1813-1815 :

    Déstockage et rythme de croisière...

    Déstockage et rythme de croisière...

    Mélange de CGM, Warmodelling, OldGlory, Bluemoon, Xan, Eureka et AB.


    3 commentaires
  • Toujours dans la même branche de l'armée (les gros tonnants et fumants...he), je continue à légèrement vider mes achats 15mm 1°Empire:

    Artillerie à pied (6 livres) :

    Encore des Guns !!

    Artillerie à cheval :

    Encore des Guns !!

    Et les 12 livres de la réserve :

    Encore des Guns !!


    votre commentaire
  • Ce genre de figurines n'ont pas d’intérêt réellement "guerrier" mais donne quand même bien sur une table de jeu. Ces plaquettes font partie du décor mais aident aussi à visualiser l'état d'une unité (en cours de déploiement au lieu de déployée).

    Quelques explications sur ces unités un peu particulières...

    Pendant la période révolutionnaire, l’acheminement des convois d’artillerie jusqu’au lieu de combats était laissé aux soins d’entreprises privées civiles dont le personnel, peu concerné par la gloire militaire, n’hésitait pas à abandonner les pièces aux artilleurs dès les premiers coups de feu.

    C’est pour remédier à cet état de fait que le 3 janvier 1800, le Premier Consul organise militairement les conducteurs de l’artillerie en huit bataillons. Cette organisation sera renforcée à diverses reprises au cours du règne de Napoléon Ier.

    Ainsi le nombre de compagnies par bataillon passe de cinq à six le 4 août 1801. Le 20 septembre 1804, l’effectif passe à dix bataillons dédoublables en temps de guerre. Un onzième bataillon est créé le 3 octobre 1805 et deux autres le 28 août 1808. Ces treize bataillons seront dédoublés le 18 avril 1810 et un 14e bataillon, formé de Hollandais, sera créé à cette même date.

    Les troupes formant ces divers bataillons seront, comme pour le reste de l’armée impériale, issues du volontariat et de la conscription. Compte tenu de leur mission,  «  les conscrits sachant soigner les chevaux et conduire les voitures, seront, de préférence, affectés aux bataillons du train et des équipages (4) ». (Source : la Sabretache)

    Et voici les photos :

    Trains d'artillerie 1°Empire

    Trains d'artillerie 1°Empire

    Trains d'artillerie 1°Empire

    Trains d'artillerie 1°Empire

    Trains d'artillerie 1°Empire

     


    3 commentaires
  • Démarrage en mode mineur, on évacue ce qui reste dans les tiroirs...yes

    3 plaquettes d'artillerie à cheval 1°Empire (France):

    1°Figs de 2017

    Pas les meilleurs figs de la planète (warmodelling) mais bon...he


    votre commentaire