• Toujours en mode "déstockage", je me suis fait deux unités d'infanterie légère période 1813-1815 :

    Déstockage et rythme de croisière...

    Déstockage et rythme de croisière...

    Mélange de CGM, Warmodelling, OldGlory, Bluemoon, Xan, Eureka et AB.


    3 commentaires
  • Toujours dans la même branche de l'armée (les gros tonnants et fumants...he), je continue à légèrement vider mes achats 15mm 1°Empire:

    Artillerie à pied (6 livres) :

    Encore des Guns !!

    Artillerie à cheval :

    Encore des Guns !!

    Et les 12 livres de la réserve :

    Encore des Guns !!


    votre commentaire
  • Ce genre de figurines n'ont pas d’intérêt réellement "guerrier" mais donne quand même bien sur une table de jeu. Ces plaquettes font partie du décor mais aident aussi à visualiser l'état d'une unité (en cours de déploiement au lieu de déployée).

    Quelques explications sur ces unités un peu particulières...

    Pendant la période révolutionnaire, l’acheminement des convois d’artillerie jusqu’au lieu de combats était laissé aux soins d’entreprises privées civiles dont le personnel, peu concerné par la gloire militaire, n’hésitait pas à abandonner les pièces aux artilleurs dès les premiers coups de feu.

    C’est pour remédier à cet état de fait que le 3 janvier 1800, le Premier Consul organise militairement les conducteurs de l’artillerie en huit bataillons. Cette organisation sera renforcée à diverses reprises au cours du règne de Napoléon Ier.

    Ainsi le nombre de compagnies par bataillon passe de cinq à six le 4 août 1801. Le 20 septembre 1804, l’effectif passe à dix bataillons dédoublables en temps de guerre. Un onzième bataillon est créé le 3 octobre 1805 et deux autres le 28 août 1808. Ces treize bataillons seront dédoublés le 18 avril 1810 et un 14e bataillon, formé de Hollandais, sera créé à cette même date.

    Les troupes formant ces divers bataillons seront, comme pour le reste de l’armée impériale, issues du volontariat et de la conscription. Compte tenu de leur mission,  «  les conscrits sachant soigner les chevaux et conduire les voitures, seront, de préférence, affectés aux bataillons du train et des équipages (4) ». (Source : la Sabretache)

    Et voici les photos :

    Trains d'artillerie 1°Empire

    Trains d'artillerie 1°Empire

    Trains d'artillerie 1°Empire

    Trains d'artillerie 1°Empire

    Trains d'artillerie 1°Empire

     


    3 commentaires
  • Démarrage en mode mineur, on évacue ce qui reste dans les tiroirs...yes

    3 plaquettes d'artillerie à cheval 1°Empire (France):

    1°Figs de 2017

    Pas les meilleurs figs de la planète (warmodelling) mais bon...he


    votre commentaire
  • Dernière unité "britannique". Le "field bataillon" Verden d'origine hanovrienne :


    Les drapeaux ne sont pas facile à trouver et je n'ai pas vu celui du Verden. C'est pourquoi, j'ai choisi celui intitulé "unité inconnue"... cyclops

    J'ai bricolé un "Wellington" avec ce que j'avais en rabiot...
     
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail http://peindreavecunehallebarde.eklablog.com/ En ligne

     


    votre commentaire
  • Pour représenter la brigade du général wathiez, j'ai choisi de peindre quelques figurines AB avec les distinctives du 5° lanciers :

    Projet 4 Bras : Chevaux légers lanciers

    Facile à peindre, j'aurais cependant voulu avoir des poses un peu plus "guerrières"...

    Le 5e régiment de chevau-légers lanciers est formé par décret impérial du 18 juin 1811 du 10e régiment de dragons. Il fait la campagne de Russie de 1812 au corps d'observation de l'Elbe et au 1er corps de cavalerie de réserve de la Grande Armée avec lequel il est engagé aux batailles de La Moskowa et de Winkowo.
    Il fait la campagne de 1813 en AllemaProjet 4 Bras : Chevaux légers lanciersgne, au 1er corps de cavalerie de la Grande Armée, ou il participe aux batailles de Wachau et de Hanau.
    En 1814, il est en France, au 1er corps de cavalerie, ou il participe aux batailles de Montmirail et de Vauchamps (14 février).
    Lors de la réorganisation des corps de cavalerie, le 12 mai 1814, le 5e régiment de chevau-légers lanciers garde en premier lieu son numéro avant de prendre la dénomination de régiment de lanciers d'Angoulême.
    À son retour de l'ile d'Elbe, le 1er mars 1815, Napoléon Ier, réorganisa les différents corps de l'armée. Un décret du 20 avril 1815 rendit aux anciens régiments de cavalerie les numéros qu'ils avaient perdus sous la première restauration. Le régiment reprend le nom de 5e régiment de chevau-légers lanciers et durant les Cent-Jours, affecté au 1er corps d'armée, il est aux campagnes de Belgique et de France et combat aux batailles de Ligny et de Mont-Saint-Jean.
    Le 16 juillet 1815, comme l'ensemble de l'armée napoléonienne, il est licencié à la Seconde Restauration et le régiment n'est pas recréé. (Wikipédia)

     

     

     


    votre commentaire
  • Celle-ci est inspirée du 32nd Foot, encore des coriaces !!

    Projet "4 Bras 1815" : unité supplémentaire

    Mélange de figurines Eureka et AB.

    Créé en 1702, ce régiment portait à l'origine le nom de son colonel (Edward Fox), et prit le numéro 32 en 1751. En 1782, il se vit attribuer le titre de "Cornwall". Son titre complet était donc "The 32nd (Cornwall) Regiment of Foot". Le régiment combattit en Espagne en 1808, à Walcheren en 1809, puis de nouveau en Espagne jusqu'en 1814.
    Le 1er bataillon était seul présent à Waterloo. Il comptait, d'après Siborne, 662 hommes.
    Ayant éprouvé des pertes aux Quatre-Bras, il fut réduit à six divisions (pelotons)
    Le régiment reçut l'autorisation de porter le mot "Peninsula" le 6 avril 1815, il reçut le 8 décembre 1815 l'autorisation d'y ajouter "Waterloo". (source : http://www.1789-1815.com/)


    votre commentaire
  • Avec quelques membres du forum operationzero , nous allons présenter une démo relatant la bataille des 4 Bras du 16 juin 1815.

    La règle présentée sera "Pas ce soir Joséphine" de Pierre Laporte.

    Les figurines seront à l'échelle du 15mm. Quelques-unes seront piochées ici et 

    Vous pourrez suivre l'évolution du projet avec ces liens. La démo sera présentée chez les Dragons de Vaires

     


    votre commentaire
  • coolUn peu de "speed painting"  sur deux jours pour cette unité de Rifles :

    Projet 4 Bras : nouvelle unité "Les Rifles" .

    Projet 4 Bras : nouvelle unité "Les Rifles" .

    Les figs sont des Fantassin Miniatures" assez moyennes au niveau de la gravure (les moules devaient être assez vieux aussi...)

     

    Bilan des combats pendant le 1°Empire ?

    Monte Video (1807), Rolica (1808), Vimeira (1808), Peninsula, Corunna (1809), Talavera (1809), Barrosa (1811), Busaco (1809), Fuentes D'Onor (1811), Ciudad Rodrigo (1812), Badajoz (1812), Salamanca (1812), Vitoria (1813), Pyrenees (1813), Nivelles (1813), Nive (1813), Orthez (1814), Toulouse (1814), Quatre Bras et Waterloo (1815).

     

    Pas mal... wink2

     


    votre commentaire
  • Premiet test sur des figurines SYW prévues pour un projet collaboratif de longue durée (on cherche encore la règle...)

    Les figs sont surtout de BlueMoon avec un soupoudrage d'Eureka (décevantes). Les BM se peignent assez facilement mais ne sont pas hyper expressives.

    Voici ma vision du régiment de Rouergue :

    Guerres en dentelle : 1°test

    Guerres en dentelle : 1°test

    Historique (source Kronoskaf)

    En 1759, le régiment est envoyé en Allemagne. En Juin, au cours de l' offensive française dans l' ouest de l' Allemagne , le régiment faisait partie de l'armée principale sous le commandement du marquis de Contades et a été déployé dans la première ligne du centre d'infanterie. Le 1er Août, le régiment a participé à la bataille de Minden où il a été déployé dans la première ligne de l'aile droite de l' infanterie sous le commandement du chevalier de Nicolaï. Il a été envoyé en avant pour soutenir Touraine Brigade mais il fut bientôt chassé de ses positions défensives par une charge d'une brigade de cavalerie alliée.
    Le 31 Juillet 1760, le régiment a participé à la bataille de Warburg où il a d' abord été gardé en réserve derrière le centre. Il essaya vainement de sauver Bourbonnais Infanterie , perdant environ 800 hommes. Il a ensuite pris sa retraite à Warburg. En Octobre 1, le régiment faisait partie de la division d'Auvet qui a été chargé de marcher vers Hachenburg. Le 10 Octobre, le régiment a atteint le Erft et Neuss. Le 16 Octobre, le régiment était à la bataille de Clostercamp où elle faisait partie de l'extrême droite réserve affichée au sud de Rheinberg. A la fin d'Octobre, le régiment a été envoyé à la Meuse.
    Le 16 Juillet 1761, le régiment a participé à la bataille de Vellinghausen où il a été avec en brigades Aquitaine Infanterie .
    En 1762, le régiment a été affecté au service des colonies et envoyé à Saint-Domingue.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique