• Lecture...

     

     

    Je viens de (re)lire cette ouvrage :

     

    Pour qui veut savoir ce qu'a été la vie du soldat français en Espagne et au Portugal pendant le 1°Empire avec son cortège de bons et mauvais côtés (mise à sac, combats, marches difficiles, faim, sauvagerie mais aussi solidarité, humanité, sens de l'honneur...) c'est vraiment un ouvrage de référence.

    L'auteur, le Capitaine Marcel est le genre d'homme simple, fils de vigneron, qui gravit les échelons à force de courage et de volonté. Ce n'est pas un surhomme mais son parcours laisse quand même pantois. Critique envers lui-même et les autres, il brosse ce qui me semble être un tableau assez réaliste de la guerre de la péninsule. 

     

    Extrait :

    En arrivant près, de ce bourg, nous ne pûmes plus douter de l'insurrection générale de ce pays; tous les habitants, mêlés à quelques soldats du marquis de La Romana, armés de fusils, de faulx, de fléaux, nous attendaient sur les montagnes: une lieue avant d'arriver, nous reçûmes la décharge de deux pièces de canon et plus de 4 000 coups de fusil; nous n'eûmes pas un seul homme de touché et, ce voyant, cette masse indisciplinée se sauva en poussant des cris affreux. Nos soldats qui étaient sans sacs et pouvaient manoeuvrer rapidement, coupèrent la retraite à la plus grande partie des insurgés et tout fut passé à la baïonnette, femmes, enfants, il n'y eut point de grâce. Nous entrâmes dans le bourg et vîmes un trou où les 64 hussards avaient été jetés. Que l'on juge de la fureur de nos soldats! Je crois inutile de retracer les horreurs qui furent commises dans cette malheureuse journée. À l'exception de quelques vieillards et de quelques femmes, tout le monde était parti de Camarignès ; mais plusieurs bateaux étaient encore dans la rade et attendaient notre arrivée pour quitter leurs dieux lares. Nous courûmes au port et, dès qu'ils nous aperçurent, nous entendîmes les cris de désespoir qu'ils poussaient pour faire hâter leur départ; ils préféraient se mettre à la merci des flots plutôt que d'être victimes de la fureur des soldats

     

    à lire !

    « Premier jet dans le défiMémoire d'un carabinier »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :